Les indésirables de Kounkoufouanou

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 8 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Souleymane DRABO

Le 16 juin 2015, les habitants de Kounkoufouanou, agglomération rurale fondée en 1983 et située à environ 70 Km de Fada N’Gourma au Sud-est du Burkina Faso, ont été déguerpis par des forces de défense et de sécurité, en application d’une décision prise par le conseil des ministres, au motif qu’ils étaient installés dans une zone à vocation pastorale érigée en 2004.

En plus d’avoir littéralement incendié le village, les hommes de tenue ont mis aux arrêts 36 jeunes du village qu’ils ont déférés aux autorités judiciaires de Fada N’Gourma pour rébellion.

Depuis lors, les populations de Kounkoufouanou sont plongées dans une situation critique, démunis de tout : d’un toit, de nourriture et des terres pour cultiver…

La Coalition contre la vie chère (CCVC) et le MBDHP section Fada N’gourma tirent la sonnette d’alarme sur ces conditions de vie précaires et se battent pour rendre justice aux populations de Kounkoufouanou.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img