Déplacés de guerre au Mali : après la fuite, une nouvelle vie

PAYS : Mali
DATE DE PUBLICATION : mardi 29 septembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société

La guerre les a fait fuir. Pour la plupart, les personnes ont fui le Nord après l’arrivée des “islamistes” dans la crainte de l’application de la charia. Déplacés ou réfugiés, ils ont quitté les régions de Tombouctou, Gao, Kidal, ... et n’y retourneront pas « tant que la paix ne sera pas revenue ». La plupart d’entre eux essaie tant bien que mal de se reconstruire une nouvelle vie.

Droit Libre TV est allée à la rencontre de quelques de ces déplacés de guerre installés à Bamako. Les uns s’en sortent bien à l’instar du célèbre rôtisseur "One Cluse". Les autres sont toujours hantés par les images de la guerre qui sont difficiles à oublier.

— -

Un reportage de Tillé N’Deye, Mamadou Coulibaly et Mohamed Dagnoko, réalisé dans le cadre de la formation des JRI (journalistes reporters d’images) à Bamako, soutenu par l’ambassade des Pays-Bas au Mali

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img