Violences des militaires putschistes à Ouagadougou : deux victimes racontent leur calvaire

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 8 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

14 victimes mortelles et plus de 250 blessés, le bilan provisoire du coup d’état survenu le 16 septembre au Burkina Faso est assez lourd. Pendant une semaine, la terreur du RSP a regné sur Ouagadougou.

Moussa et Amadou, deux jeunes victimes des violences du Régiment de sécurité présidentielle, racontent leur histoire.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img