Destruction de maisons proches de l’aéroport de Dakar : les dessous d’un scandale foncier

PAYS : Sénégal
DATE DE PUBLICATION : dimanche 25 octobre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Logement
AUTEUR : Amath Niane

A Dakar, près de la cité Tobago, plus de 450 maisons ont été construites juste à côté du mur de l’aéroport Léopold Sédar Senghor. Actuellement, la plupart de ces maisons ont été rasé au bulldozer et cela a soulevé un tollé parmi les habitants qui disent avoir obtenu ces parcelles légalement.

Plusieurs organisations de défense de droits de l’homme ont également joint leurs voix à celle des habitants et « condamné fermement cette destruction de biens appartenant à d’honnêtes citoyens aux alentours du site de l’Aéroport, sans sommations préalables et sans offre d’alternatives aucunes ». 

Le gouvernment quant à lui dénonce un réseau de faussaires et d’escroquerie foncier. Il se défend en invoquant une grave violation du domaine public aéroportuaire qui mettait en péril la circulation aéroportuaire et qui pouvait occasionner une fermeture de l’aéroport : certains habitants sont allés jusqu’à caser les murs de l’aéroport pour se retrouver à moins de 200 mètres de la piste d’atterrissage.

Droit Libre TV est allé sur place pour mieux comprendre ce scandale foncier .

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img