Fondavo : sauvegarder la dignité des veuves au Togo

PAYS : Togo
DATE DE PUBLICATION : vendredi 20 novembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Daniel Addeh

Après avoir perdu leur conjoint, des millions de femmes dans le monde se trouvent, avec leurs enfants, dans une situation de grande détresse. Ces veuves souffrent souvent en silence : les rites de veuvage dégradants, la précarité financière ou encore les questions du lévirat sont des problèmes récurrents. Beaucoup de veuves sont privées de leurs biens et chassées de leur foyer par les membres de la famille du défunt.

Une fondation appelé FONDAVO (Fonds d’Aides aux veuves et orphelins) vient depuis quelques années au secours des veuves les plus vulnérables. Elle cherche à apporter de l’aide aux veuves et orphelins qui sont dans un dénuement total. Partie de la prise en charge de 23 orphelins à Niamtougou à travers la distribution de vivres et des habits, la FONDAVO compte aujourd’hui des centaines de veuves et d’orphelins parmi ses protégés.

Droit Libre TV est allé à la rencontre de son fondateur, le Dr Birregah, ainsi que deux femmes veuves.

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img