Pharmacies par terre : le marché des vrais-faux médicaments

PAYS : Côte d’Ivoire
DATE DE PUBLICATION : samedi 5 décembre 2015
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Issa FLEPPY

La vente de médicaments de contrefaçon ou médicaments de la rue dans les marchés africains est une activité en pleine expansion. Elle est très rentable pour les acteurs du circuit et malheureusement plus dangereuse pour les populations. Chaque année, près 800 000 personnes meurent principalement en Afrique à cause du phénomène.

Face à l’ampleur des dégâts, la « Fondation Jacques Chirac vient de lancer une vaste campagne internationale avec pour slogan : le médicament de la rue tue. Objectif : sensibiliser le grand public sur les conséquences dramatiques de la prise de ces médicaments.

Mais on est en droit de se demander de quel grand public s’agit-il ? Car sur le terrain, les vendeurs et vendeuses ne sont pas à prêts d’abandonner ce commerce qui constitue leur activité de survie. C’est le cas au marché du quartier Abobo d’Abidjan en Côte d’Ivoire, où le correspondant de Droit Libre TV a rencontré quelques vendeuses de ces médicaments.

« Tous les citoyens doivent redevenir des citoyens et non pas des con-citoyens comme le Président du Faso aime les appeler. Ils doivent participer au processus de changement. Il est temps une fois pour toute après 27 ans de régime sans partage que M. Blaise Compaoré comprenne que c’est le terminus de son bus. Aujourd’hui on assiste à des tentatives de passage en force. Cela n’est pas normal ... »

Smockey Bambara, porte-parole du Balai Citoyen, le 24 octobre 2014 au rond-point de la Zad pendant la semaine de désobéissance civile.

img