Guinée : Ces enfants qui désertent l’école pour se faire une place dans l’orpaillage

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : vendredi 14 juillet 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Moussa Diawara

L’exploitation artisanale de l’or occupe une place importante dans l’économie guinéenne, en particulier dans la région de Siguiri. C’est la deuxième activité phare de la région après l’agriculture. Les sites d’orpaillage, repartis dans plusieurs localités dont Mandiana, Kouroussa et Dinguiraye emploient des dizaines de milliers d’orpailleurs dont des élèves déscolarisés. Des centaines d’enfants abandonnent ainsi l’école chaque année pour s’adonner aux activités minières. Des parents, aux encadreurs en passant par l’Etat, les responsabilités sont partagées.

Droit Libre TV a fait le constat dans les sites d’orpaillage de Siguiri et vous propose ce reportage exclusif !

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img