Guinée : Ces enfants qui désertent l’école pour se faire une place dans l’orpaillage

PAYS : Guinée
DATE DE PUBLICATION : vendredi 14 juillet 2017
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Education
AUTEUR : Moussa Diawara

L’exploitation artisanale de l’or occupe une place importante dans l’économie guinéenne, en particulier dans la région de Siguiri. C’est la deuxième activité phare de la région après l’agriculture. Les sites d’orpaillage, repartis dans plusieurs localités dont Mandiana, Kouroussa et Dinguiraye emploient des dizaines de milliers d’orpailleurs dont des élèves déscolarisés. Des centaines d’enfants abandonnent ainsi l’école chaque année pour s’adonner aux activités minières. Des parents, aux encadreurs en passant par l’Etat, les responsabilités sont partagées.

Droit Libre TV a fait le constat dans les sites d’orpaillage de Siguiri et vous propose ce reportage exclusif !

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img