Blessés des sites d’orpaillage : un rêve doré transformé en cauchemar

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 7 août 2018
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Santé
AUTEUR : Kilayé BATIONO

Dans les collines du mont Sanguié (Centre-Ouest du Burkina Faso), grouillent hommes, femmes et enfants. En dépit des différentes raisons qui les conduisent vers les sites d’orpaillage artisanaux, ils sont animés par le même objectif : celui de dénicher le métal précieux : l’or.

Sur ces mines, toutes les histoires se racontent. Celles des élus qui collectent des lingots. Mais aussi celles des déchus qui ont échappé de justesse à la mort. Pour ces derniers, les séquelles restent souvent à vie. Des blessures qui marquent le corps et l’esprit …

Droit libre TV a rendu visite à quelques victimes. Reportage.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img