Assassinat de Thomas SANKARA : « J’ai pleuré toute la journée » Christiane TAUBIRA

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 13 mars 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Opinions
AUTEUR : Mouniratou Lougué

Présente à Ouagadougou en marge du FESPACO, l’ancienne députée d’origine Guyanaise et ex-ministre française de la Justice Christiane TAUBIRA, symbole de la lutte pour la reconnaissance de l’histoire de l’Afrique, a animé une conférence publique à l’université de Ouaga1 professeur Joseph Ki-Zerbo. Abordant plusieurs thématiques, dont la démocratie, le développement, le FCFA et les inégalités sociales, ce fut l’occasion pour elle de revenir sur son histoire avec le Burkina Faso et l’ancien président Thomas SANKARA. Pour elle qui avait épargné plusieurs années pour venir vivre au pays des hommes intègres, son assassinat était « un rêve brisé ».

L’État burkinabé a pris des mesures notables pour faire respecter les droits sexuels et reproductifs des femmes et des filles, comme le droit international l’y oblige. Alors que le 1er juin se rapproche, nous espérons qu’il tienne sa promesse de fournir des services de planning familial gratuits et aille beaucoup plus loin afin de garantir que ces services soient véritablement accessibles, et ce de façon équitable, à toutes les femmes et les filles, peu importe où elles vivent, et que les autres obstacles qui entravent l’accès à la contraception, comme le manque d’information, soient éliminés grâce à une campagne globale de sensibilisation au niveau national.

Marie-Evelyne Petrus Barry, directrice d’Amnesty International pour l’Afrique de l’Ouest et l’Afrique centrale

img