Projet AJP : Stimuler les intérêts des jeunes dans les travaux parlementaires

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : jeudi 11 avril 2019
CATEGORIE : Articles
THEME : Politique

Le projet « Alliance Jeunes et Parlementaires » (AJP) est initié par le Balai Citoyen, en partenariat avec l’Assemblée Nationale, l’ONG OXFAM, le Programme Québécois de Développement International et Affaires Mondiale Canada. Il vise à contribuer à une meilleure prise en compte des intérêts socio-économiques des jeunes dans les travaux parlementaires. Ce 11 avril à Ouagadougou, la coordination nationale du projet a animé une conférence de presse pour dresser un bilan partiel de ce projet.

« Pendant longtemps, l’Assemblée Nationale est restée une institution fermée à la participation citoyenne des jeunes... » a déclaré d’entrée de jeu Kiswendsida YAMBRE, le chargé du projet. C’est fort de ce constat que le projet AJP a été créé et vise à travers des actions de formation et de plaidoyer, à stimuler les intérêts des jeunes dans les travaux parlementaires.


Kiswendsida YAMBRE, chargé du projet AJP

En outre, puisqu’il vise un environnement institutionnel davantage favorable à la participation citoyenne des jeunes du Burkina Faso, le Balai Citoyen s’attend à une autonomisation et un leadership accru des jeunes femmes et hommes des régions ciblées, afin de faire valoir leurs intérêts socio-économiques et politiques auprès des députés de l’Assemblée Nationale.
Depuis avril 2018, le projet AJP a renforcé les capacités d’influence de 222 jeunes avec un quota genre de 40%. Sur ce point, le député Dieudonné SORGHO, membre de la Commission Défense et Sécurité à l’Assemblée Nationale, a tenu à montrer tout l’intérêt que portent les parlementaires du Burkina Faso à ce projet, soulignant que la question du genre était à instaurer d’abord dans les partis politiques, avant de la transposer de manière efficace aux différentes organisations.


Député Dieudonné SORGHO

Aussi, les jeunes du projet ont ils consulté leurs bases dans les localités avant de retenir trois thèmes de plaidoyer que sont : l’instauration d’un "quota jeunes" sur la liste électorale nationale pour les élections législatives, une couverture nationale de la radio parlementaire et un recrutement de 127 jeunes assistant(e)s parlementaires à l’Assemblée Nationale.
Des thèmes, que le Balai Citoyen espère être adoptés comme des lois, à l’issue de la session parlementaire en cours. "L’expérience pilote du projet AJP a un fort potentiel de réalisabilité...", a rassuré Kiswendsida YAMBRE.

À ce stade, six localités du Burkina Faso, que sont Ouagadougou, Dori, Pô, Bogandé, Tenkodogo et Koudougou, bénéficient de la mise en œuvre du projet qui est à sa phase pilote, pour une durée de deux ans.

Aristide OUANGRE et Rosalie Wenkièta KONKOBO
Stagiaires

Il faut concevoir l’État contemporain comme une communauté humaine qui, dans les limites d’un territoire déterminé […], revendique avec succès pour son propre compte le monopole de la violence physique légitime.

Max Weber

img