« Mon principal vœu est la fin du terrorisme » Boureima BALIMA

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 15 avril 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Sécurité
AUTEUR : Mouniratou Lougué

Boureima BALIMA, journaliste nigerien, dépeint la situation des droits humains dans son pays dans un contexte de terrorisme, comparativement à celle du Burkina Faso, pays dont il apprécie la chaleur de la population. Un contexte, où il déplore l’entrave de la liberté d’expression et d’action de la population pendant l’état d’urgence. Une population au sein de laquelle règne désormais un climat de méfiance.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img