Burkina : 4 organisations œuvrent pour le vivre-ensemble à l’Est

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : vendredi 24 mai 2019
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

C’est dans la ville de Fada N’Gourma qu’un consortium de 4 organisations de la société burkinabè (Association Semfilms, Association Monde Rural, Balai Citoyen et Institut Free Afrik) a choisi pour le lancement du projet « Jeunes Ambassadeurs ». C’est un projet qui vise à stimuler la cohésion sociale, la promotion du dialogue inter et intra-communautaire dans la région de l’Est avec la jeunesse comme vecteur principal d’action.

Ces dernières années, la cohésion sociale a pris un coup dans la région de l’Est. Ce projet est donc initié pour permettre de résoudre un certain nombre de problèmes qui minent le vivre-ensemble et la paix. Financé par la Commission de l’Union Européen au Burkina Faso pour une durée de 30 mois, les autorités de la région ont bien accueilli ledit projet et invitent la population à s’en approprier.

« La paix, c’est aussi l’Iran et l’Irak. Combats fratricides complexes, incompréhensibles ; où l’on ne sait plus qui est dans quel camp, tant les imbrications sont nombreuses. Mais où l’on peut retenir simplement que ces armes dont les cliquetis signifient la mort chantent aussi la tristesse pour les femmes, les enfants, les vieillards, ces armes-là, sont fournies chaque jour par ceux qui se nourrissent du sang des autres, par ceux qui jubilent lorsque le fer tue et que le feu brûle ».

Thomas SANKARA, le 17 novembre 1986 lors de la visite de François Mitterrand à Ouagadougou.

img