Fada N’Gourma : « FAISONS UN GESTE » vient au secours des déplacés de l’insécurité

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mercredi 19 février 2020
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Société
AUTEUR : Masbé Ndengar

L’insécurité a occasionné également d’énormes mouvements des populations la Région de l’Est. Ainsi, les attaques terroristes ont obligé les gens à fuir leurs localités pour trouver refuge dans la ville de Fada N’Gourma.

Ils vivent dans des familles d’accueil et en location, dans les quartiers périphériques de la ville. Ils ont non seulement des difficultés à être à jour de leurs loyers mais ils font face à d’énormes autres problèmes, notamment ceux liés à l’alimentation, à l’accès à l’eau mais aussi à l’inscription des enfants à l’école.

L’action humanitaire FAISONS UN GESTE leur a apporté une aide par une remise de vivres et de vêtements. 109 ménages venus de 19 localités, soit plus 1630 personnes dont 174 femmes, ont bénéficié de 41 sacs de farine, 65 sacs de riz, 15 cartons d’huile et 15 cartons de savons.

Toutes ces personnes souhaitent un retour à une situation normale afin qu’elles puissent regagner leurs maisons.

Cette remise a été facilitée par le Projet Jeunes Ambassadeurs qui a financé le déplacement de la délégation et prêté son siège pour la distribution des dons.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img