Slamer en gourmantchéma pour la cohésion sociale

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : mardi 14 juillet 2020
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Culture

Yonli Yéninpaguiba, connu sous le surnom de « O joa » ou « L’homme », est un artiste slameur et président de l’Association pour le Civisme et le Vivre Ensemble « U Tayiénu ».

A 27 ans, cet ancien fraudeur est aujourd’hui un slameur très sollicité. La raison : il slame sur des thématiques sociales en Gourmantchéma. Il traite des questions de civisme, d’éducation, de cohésion sociale et de sauvegarde des valeurs culturelles.

Au sein de son association, il met à profit ce talent pour passer le message de civisme et de vivre ensemble dans la région de l’Est.

L’artiste nourrit l’ambition de voir produire son premier album dans lequel il prévoit sensibiliser sur l’importance de la scolarisation, sur les bonnes pratiques pour le changement politique ainsi que sur la préservation de la nature.
………………………………………………….
Ce reportage a été réalisé par Benjamin THIOMBIANO dans le cadre du projet Jeunes Ambassadeurs. Ce projet, financé par l’Union Européenne, est piloté par un consortium de 4 organisations de la société civile burkinabè : Association Semfilms, Association Monde Rural (AMR), Balai Citoyen et Institut Free Afrik.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img