Fada N’Gourma : L’insécurité tue à petit feu le marché à bétail

PAYS : Burkina Faso
DATE DE PUBLICATION : lundi 14 septembre 2020
CATEGORIE : Vidéos
THEME : Sécurité

Tous les dimanches le marché à bétail de Fada N’Gourma est en ébullition. C’est un carrefour international incontournable pour vendre et acheter du bétail. Mais depuis l’avènement de la crise sécuritaire dans la sous-région, les acheteurs se font rares et certains marchés ont littéralement fermé.

De l’avis du président du comité régional de gestion des marchés à bétail, seul celui de Fada reste encore fonctionnel dans la commune. Malgré la psychose, les acteurs n’ont d’autre choix que de continuer à mener leurs activités.

Ils fondent l’espoir qu’avec l’appui des forces de défense et de sécurité, la situation pourrait revenir à la normale un jour.
…………………………
Ce reportage a été réalisé par Benjamin THIOMBIANO dans le cadre du projet Jeunes Ambassadeurs. Ce projet, financé par l’Union Européenne, est piloté par un consortium de 4 organisations de la société civile burkinabè : Association Semfilms, Association Monde Rural (AMR), Balai Citoyen et Institut Free Afrik.

« Le rôle des intellectuels n’est pas de participer à la lutte pour le pouvoir. Encore moins de chercher à l’exercer. Leur rôle est, précisément, de se dessaisir autant que possible de tout pouvoir, de renoncer à l’exercice de tout magistère. Il n’est pas d’interpeller qui que ce soit. Il est de se faire, pour une fois, les maîtres de l’ascèse. »

Achille MBEMBE, historien et politologue camerounais in « Le lumpen-radicalisme et autres maladies de la tyrannie », publié dans le MONDE Afrique

img

<nivoslider_doc|id=10,1441,2722,929 effect=slideInLeft|controlNav=false|width=275|height=200|directionNav=false>

<nivoslider_doc|id=20,21,22,82,25,27,28|effect=fade|controlNav=false|width=275|height=200|directionNav=false|height=120>